Résumé de l’étape 3 : Pinot avec panache

Résumé de l’étape 3 : Pinot avec panache

Il fallait être matinal pour assister au départ, ce matin, de la dernière étape du Tour de l’Ain, aux abords du célèbre Parc des Oiseaux de Villars-lès-Dombes. Départ à 8h20 d’une étape grandement attendue. L’étape reine, comme on dit. Hier, Alexandre Geniez s’était imposé au sommet du col de la Faucille et des écarts avant été faits entre les quatre plus forts et le reste des prétendants. Néanmoins, on savait que les cartes allaient être redistribuées. Arrivée au sommet. Et quel sommet ! Le Col du Grand Colombier. Un col légendaire, réputé et craint. Le Tour de l’Ain n’y était plus arrivé depuis 2011. Pour que la fête soit totale, la course pro a été précédée de la course cadets et de la cyclosportive, en présence du double vainqueur du Tour de France Alberto Contador. Geniez a-t-il conservé son maillot de leader ? Le favori Thibaut Pinot est-il à nouveau passé à l’offensive ? Place au résumé.

Le départ réel est donné à 8h25 et déjà des coureurs tentent de prendre la poudre d’escampette. Un groupe de six coureurs se forme : Romain Sicard (Total Direct Energie), Delio Fernandez Cruz (Delko Marseille Provence), Brice

Crédit : Elisa Haumesser / Tour de l’Ain

Feillu (Arkéa-Samsic), Xandro Meurisse (Wanty-Gobert Cycling Team), Quentin Pacher (Vital Concept-B&B Hôtels) et Patrick Haller (Allemagne). L’écart monte jusqu’à 3’15 mais le peloton contrôle et revient progressivement.

L’Allemand Haller passe en tête de la première côte, l’échappée collabore mais derrière, les Groupama – FDJ mettent la machine en marche. Sentant le peloton revenir, Quentin Pacher tente l’aventure en solitaire. Le Grand Colombier se profile. Ses premières pentes arrivent déjà et Pacher les aborde en tête, suivi de Sicard et Fernandez Cruz. Ce dernier faussera même compagnie à Sicard pour revenir, seul, sur Pacher. Derrière, le peloton s’égrène. Surprise : le maillot jaune, Alexandre Geniez, est rapidement distancé. Le Tour de l’Ain est perdu pour lui, mais on attend désormais son coéquipier Mathias Frank, troisième hier, pour faire briller les couleurs de l’équipe AG2R – La Mondiale. Et lorsque que Thibaut Pinot (Groupama – FDJ) décide de s’extirper du peloton pour fondre sur la tête de course, le Suisse le suit. Un temps seulement. Pinot, trop fort, le lâche et s’envole seul. Derrière, Frank fait équipe avec le coureur de la Gazprom Aleksey Rybalkin. Vingt secondes. Trente. Cinquantes. Pinot est impérial. Les autres favoris, dans différentes groupes de contre, tentent de limiter la casse mais la pente est terrible. Pour la première place, il n’y a plus de doute. Elie Gesbert (Arkéa- Samsic) saisit alors sa chance, sort d’un groupe qui avait repris Frank et Rybalkin et prend quelques longueurs, imité bientôt par Rybalkin.

Pinot aperçoit déjà la ligne d’arrivée, et la franchit sous un tonnerre d’applaudissements. C’est pour lui un retour gagnant sur les routes du Tour de l’Ain, qu’il avait déjà remporté en 2017. Gesbert et Rybalkin complète le podium de l’étape. Au classement général, Pinot devance Frank et Taaramaë, le coureur estonien de l’équipe Total – Direct Energie. C’est la razzia pour Pinot qui remporte aussi le maillot de meilleur grimpeur et le maillot vert du classement par points. Vadim Pronskiy est meilleur jeune de ce Tour de l’Ain 2019. Quant à l’équipe AG2R – La Mondiale, elle se console avec le titre de meilleure équipe.

 

Photographies : Elisa Haumesser / Tour de l’Ain

Résumé de l’étape 2 : Geniez en costaud au col de la Faucille

Résumé de l’étape 2 : Geniez en costaud au col de la Faucille

Ce samedi avait lieu la deuxième étape du Tour de l’Ain 2019, entre Bellignat et le Col de la Faucille. En jaune, on retrouvait Stefan Bissegger, vainqueur hier, au sprint. Mais aujourd’hui, on attendait davantage un autre type de coureurs : les grimpeurs. Un nom sur toutes les lèvres : Thibaut Pinot. Le coureur de la Groupama-FDJ possède en effet toutes les qualités pour s’imposer au sommet du Col de la Faucille. Néanmoins, nombreux étaient ses concurrents. Nombreux et déterminés. 

Il aura fallu attendre une quinzaine de kilomètres pour qu’un groupe se dégage. Le deuxième du Paris-Roubaix 2019, Nils Politt (Katusha-Alpecin), emmène avec lui Angelo Tulik (Total – Direct Énergie) et Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale). Rapidement, trois autres coureurs les rejoignent. Tulik passe en tête de la première côte et prend dès à points pour le classement de meilleur grimpeur. A la deuxième côte, à la faveur d’une scission dans le groupe de tête, c’est Nils Politt qui passe en tête. Le peloton s’agite,  d’autres coureurs partent en contre. On voit notamment Aurélien Parret-Peintre (AG2R), Julien El Farès (Delko Marseille Provence)… 

Les favoris à l’offensive

C’est alors qu’au col de Menthières, Thibaut Pinot attaque. Favori, le Franc-comtois provoque une cassure et le retour de son groupe sur les échappés. S’en suivent de nombreuses tentatives. Les attaques fusent dans la descente, mais aucun coureur n’arrive à faire la différence. 

Aucun ? C’est trop tôt oublier Alexis Gougeard, encore lui, qui s’envole et prend jusqu’à 35 secondes d’avance. À noter que son équipe compte alors quatre coureurs en tête. Dans la montée finale, cependant, Gougeard paye ses efforts et subit le travail remarquable du coéquipier de Pinot, Romain Seigle (Groupama-FDJ). Lorsque ce dernier s’écarte, Pinot attaque. Trois coureurs peuvent le suivre : Frank et Geniez (AG2R-La Mondiale) et Artem Nych (Gazprom-Rusvelo). Le coureur russe a des fourmis dans les jambes. Les attaques s’enchaînent. La ligne approche. Frank tente une dernière fois, mais il faut se rendre à l’évidence : le groupe de quatre se départagera au sprint. Et à ce jeu, c’est Alexandre Geniez qui se montre le plus fort. Il devance Thibaut Pinot, son équipier Mathias Frank et Artem Nych. 

Thibaut Pinot (GFC)

Changement de leader  : Geniez, le vainqueur du jour, revêt le maillot jaune. Rien n’est fait cependant. Le suspens reste entier et les meilleurs grimpeurs du Tour de l’Ain pourront se départager dans la difficile ascension du col du Grand Colombier.  

Photos : © E. Haumesser / Tour de l’Ain

Résumé de l’étape 1 : Stefan Bissegger le plus rapide

Résumé de l’étape 1 : Stefan Bissegger le plus rapide

Après des jours de grisaille, le soleil est de retour. De retour, comme le Tour de l’Ain dont la première étape s’élançait ce matin de Bourg-en-Bresse. Au programme, une étape de 162 km avec deux cols répertoriés : la côte de Roissiat (4ème catégorie) et la côte de Treffort (3ème catégorie). Pour le reste, du plat. Mais l’enjeu n’était pas moindre : conquérir la première étape et, surtout, les maillots de leaders.

Attaques et contre-attaques

Il n’est donc pas étonnant de voir les coureurs les plus audacieux attaquer dès les premiers kilomètres et prendre la poudre d’escampette. Claudio Imhof de l’équipe de Suisse et Alex Dowsett, de la Katusha – Alpecin, ont vite pris quelques longueurs mais le solide rouleur britannique et son compère ont vite été repris par le peloton. Les tentatives s’enchainent, mais, intransigeant, le peloton revient. Les Katusha – Alpecin, notamment, s’emploient à maintenir à rythme élevé jusqu’à ce que Gleb Brussenskiy (Vino-Astana Motors), Simon Pellaud (Suisse) et Tim Naberman (Development Team Sunweb) réussissent enfin à fausser compagnie au reste du peloton. L’écart grimpe : jusqu’à 2 minutes 50 d’avance. Derrière, on s’agite : Pierre Luc Périchon (Cofidis), Nils Politt (Katusha Alpecin) et Denis Nekrasov (Gazprom – Rusvelo) sortent en contre. On rappellera que Nils Politt est arrivé deuxième sur la classique Paris – Roubaix cette année, et ses compagnons d’échappée ont eux aussi bien des arguments à faire valoir. D’autant plus qu’Alexis Gougeard (AG2R – La Mondiale) vient les rejoindre. Devant, Simon Pellaud part seul et franchit la première côte en tête. Un maillot de meilleur grimpeur en vue ?

En contre, c’est la grande évasion. Ce ne sont plus, en effet, quatre coureurs mais huit qui s’activent pour revenir sur le Suisse – et éviter le retour du peloton. Le groupe finit par reprendre Pellaud, avant de se faire avaler par le peloton. Peu importe : le Suisse repart. Infatigable, il franchit la deuxième côte en tête : il sera meilleur grimpeur ce soir.  Et ce n’est pas tout : son coéquipier Claudio Imhof, qui avait déjà des fourmis dans les jambes en début d’étape, le rejoint. Le duo helvète possèdera jusqu’à 4 minutes d’avance, mais, sous l’impulsion des Vital Concept – B&B Hotels, le peloton revient, doucement mais sûrement, pour qu’un regroupement général s’opère enfin à seulement dix kilomètres de l’arrivée.  Un sprint massif se profile.

Un final agité

Voulez-vous un peu de suspens ? La Katusha – Alpecin, en tout cas, met tout son cœur à l’ouvrage pour provoquer des cassures. Les leaders se postent aux avants du peloton pour éviter tout risque. C’est alors qu’Alexis Gougeard, apparemment pas fatigué, attaque. Dans sa roue ? Son leader Alexandre Geniez, vainqueur de l’épreuve en 2015. Le peloton explose et une quinzaine de coureurs prennent quelques longueurs. Pour peu de temps. Regroupement.

Et qui revoilà donc ? Alexis Gougeard, l’infatigable ! Pugnace, le Normand remet une troisième couche mais cette fois-ci, l’offensive ne durera pas. Regroupement, à nouveau. Quel final !

Vers un sprint massif ?

Il est désormais trop tard pour partir seul. C’est un sprint massif qui départagera les coureurs. Il va falloir être fort – et correctement placé. Et à ce jeu, c’est un jeune coureur suisse qui surprend tout le monde.

Stefan Bissegger, vingt ans, anticipe le sprint et ne sera jamais dépassé. Quatrième victoire de la saison pour le jeune coureur. Il devance Lorrenzo Manzin (Vital Concept – B&B Hotels) et Anthony Maldonado (St-Michel-Auber 93). Il portera donc demain le premier maillot jaune de leader du Tour de l’Ain 2019. C’est sûr, l’équipe suisse a marqué les esprits aujourd’hui. À l’attaque et à la conclusion.  Bissegger ne sera d’ailleurs pas le seul helvète à grimper sur le podium ce soir puisque Simon Pellaud devient meilleur grimpeur. Bissegger s’empare également du maillot vert de leader du classement par points.

Photo : © Élisa Haumesser

Présentation de la 1ère étape

Présentation de la 1ère étape

C’est ce vendredi 24 mai que s’élance la nouvelle édition du Tour de l’Ain. Cette première étape, longue de 162 kilomètres, reliera Bourg-en-Bresse à Saint-Vulbas. Le peloton quittera le cours de Verdun à 14h30, pour une arrivée prévue à Saint-Vulbas entre 18h15 et 18h45, rue des Claires Fontaines.

Au menu ? Une étape plutôt plate que les sprinteurs ont à coup sûr d’ores et déjà cochée. Après un départ réel donné route de Marboz, les coureurs se dirigeront vers la côte de Roissiat (au kilomètre 37). Une difficulté classée en 4ème catégorie pour bien se mettre en jambe. Le peloton enchaînera par la côte de Treffort (3ème catégorie) située au kilomètre 50. Ensuite ? Du plat jusqu’à Saint-Vulbas, où les coureurs passeront deux fois. En effet, la fin de course est en fait un circuit de 22 kilomètres. Une étape calme, donc, avant la tempête des terribles cols de samedi et dimanche ? Non, car si le profil est bien différent des étapes de samedi et dimanche, il n’en reste pas moins que cette première journée ne sera pas de tout repos. C’est d’abord la première chance pour les baroudeurs en tout genre de lever les bras. C’est également l’unique chance pour les coureurs rapides au sprint de le faire. Quant aux grimpeurs, il leur faudra veiller à rester bien placé au sein du peloton toute la journée durant, pour éviter les cassures et les chutes.

Qui l’emportera à Saint-Vulbas ?

Faites vos jeux. Réponse en fin d’après-midi.

 

Soirée de gala – dîner spectacle avec TEX

Soirée de gala – dîner spectacle avec TEX

A l’occasion de l’arrivée de la première étape à Saint-Vulbas aura lieu une soirée de gala exceptionnelle : un dîner – spectacle avec l’humoriste TEX. Le repas mettra en avant les « saveurs de l’Ain ». Une soirée conviviale où TEX présentera son spectacle « TEX résiste ».

Vous êtes attendus nombreuses et nombreux.

Plus d’informations – coupon de réservation à télécharger ci-dessous :

 

 

Katusha – Alpecin, la force des rouleurs

Katusha – Alpecin, la force des rouleurs

Des grandes classiques cyclistes, Paris – Roubaix est sans doute l’une des plus difficiles – et des plus belles ! Deuxième sur le vélodrome de Roubaix, après une cinquième place sur une autre grande classique (le Tour des Flandres) : on peut dire que le début de saison de l’Allemand Nils Politt est réussi. Et quoi de mieux pour continuer sur cette bonne lancée que se frotter aux routes difficiles du Tour de l’Ain ? C’est donc avec plaisir que le public pourra applaudir le coureur de la Katusha-Alpecin, accompagné d’une solide équipe de rouleurs. La formation licenciée en Suisse vient en effet en force. Outre Politt, on relèvera la présence d’Alex Dowsett, quintuple champion de Grande-Bretagne du contre-la-montre. Madz Wurtz Schmidt, ancien champion du monde junior et espoir du contre-la-montre et Harry Tanfield, champion britannique de poursuite (cyclisme sur piste) seront également attendus. Et pour compléter l’équipe ? L’expérimenté russe Pavel Kotchekov, et le jeune champion du Portugal 2017 Ruben Guerreiro, qui a brillé en début de saison sur l’épreuve du Tour Down Under.

L’équipe sera dirigée par Xavier Florencio, ancien coureur professionnel passé notamment dans les rangs de l’équipe Bouygues-Télécom de Jean-René Bernaudeau. Nul doute que la Katusha – Alpecin, l’une des trois équipes World Tour à participer au Tour de l’Ain, saura faire valoir ses qualités.

Perturbations de circulation – Accès aux cols les 25 et 26 mai

Perturbations de circulation – Accès aux cols les 25 et 26 mai

Le 25 et le 26 mai, l’accès au col de la Faucille et au col du Grand Colombier sera modifié.

Le 25 mai, de 15h30 à 19h00, la circulation de tous les véhicules sera interdite dans les deux sens de circulation sur la RD 1005 (territoire de la commune de Gex)

L’accès au col pour le public se fera par navettes gratuites organisées depuis Gex et par le télésiège Val Mijoux depuis Mijoux.

Le 26 mai, de 6h00 à 15h00, une réglementation sera instaurée sur la RD 120 (territoire des communes de Culoz, Virieu-le-Petit et Anglefort).

Pendant la durée de cette réglementation, l’accès pour le public au Col du Grand Colombier sera possible par Virieu-le-Petit et Lochieu.

A bientôt sur les routes du Tour de l’Ain !

 

Photo : © Sarah Meyssonnier / Tour de L’Ain

AG2R comme à la maison

AG2R comme à la maison

Une petite plongée dans les archives de la course, ça vous tente ? En 2006, sous le maillot d’AG2R, le coureur Cyril Dessel remportait brillamment le Tour de l’Ain, en enlevant au passage la première étape. Treize ans plus tard, nous le retrouverons comme directeur sportif d’une équipe AG2R – La Mondiale à coup sûr redoutable. Son leader, Alexandre Geniez, est d’ores et déjà un sérieux candidat à la victoire finale. Vainqueur en 2015, lauréat d’une étape en 2016 et 2017, il y a fort à parier que le natif de Rodez voudra prendre sa revanche sur Thibaut Pinot, qui l’avait battu au général en 2017. Après une année de pause (en 2018, Alexandre Geniez s’était aligné sur le Tour d’Italie (Giro) et avait terminé onzième), c’est avec plaisir que le public le retrouvera sur les routes de l’Ain.

Mais Geniez n’est pas le seul coureur d’AG2R – La Mondiale à surveiller. Il pourra en effet compter sur l’aide du grimpeur suisse Mathias Frank, du récent vainqueur du Circuit de la Sarthe, Alexis Gougeard, du champion de France sur route amateurs Geoffrey Bouchard et des deux jeunes grimpeurs Clément Chevrier et Pierre Latour. Et quels coéquipiers ! Faut-il rappeler que Pierre Latour a terminé son deuxième Tour de France, en 2018, en remportant le maillot blanc de meilleur jeune ? Le double champion de France du contre-la-montre sera lui aussi un adversaire redoutable.

 

Photo : © James Startt / Agence Zoom

La liste provisoire des coureurs engagés

La liste provisoire des coureurs engagés

Le grand départ du Tour de l’Ain approche. Plus que dix jours avant les premiers coups de pédale de l’édition 2019. Sans plus tarder, découvrez la liste provisoire des coureurs engagés. Chaque équipe est composée de six coureurs et de remplaçants, et est accompagnée d’un directeur sportif (DS).

Comme chaque année, le Tour de l’Ain verra s’affronter des coureurs expérimentés, habitués des victoires (et du Tour de l’Ain), et des jeunes aux dents longues en quête de victoires de prestige. Remarquons d’ores et déjà la présence de Thibaut Pinot, le grimpeur franc-comtois, qui trouvera comme adversaire un autre ancien vainqueur de l’épreuve, Alexandre Geniez, le vainqueur d’étape du Tour de France Lilian Calmejane, le prometteur Pierre Latour, l’Allemand Nils Politt qui a brillé sur les pavés mythiques de Paris – Roubaix (deuxième cette année) et bien d’autres coureurs talenteux. Nous continuerons, au fil des jours, à vous les présenter.

GROUPAMA-FDJ
DS MAUDUIT Philippe
1 PINOT Thibaut
2 BONNET William
3 FRANKINY Kilian
4 LADAGNOUS Mathieu
5 ROUX Antony
6 SEIGLE Romain
REMP MORABITO Steve
REMP SEIGLE Romain
AG2R-LA MONDIALE
DS DESSEL Cyril
11 GENIEZ Alexandre
12 CHEVRIER Clément
13 FRANK Mathias
14 BOUCHARD Geoffrey
15 GOUGEARD Alexis
16 LATOUR Pierre
REMP DUMOULIN Samuel
REMP PARET PEINTRE Aurélien
REMP VENTURINI Clément
TEAM KATUSHA ALPECIN
DS FLORENCIO Xavier
21 POLITT Nils
22 DOWSETT Alex
23 KOCHETKOV Pavel
24 SCHIMDIT Mads Wurtz
25 GUERREIRO Ruben
26 TANFIELD Harry
REMP SMIT Willem
REMP FABBRO Matteo
REMP BOSWELL Ian
COFIDIS-SOLUTIONS CREDITS
DS GUIBERTEAU Christian
31 EDET Nicolas
32 PERICHON Pierre Luc
33 SOUPE Geoffrey
34 LAFAY Victor
35 SIMON Julien
36 ROSSETTO Stéphane
REMP CHETOUT Loic
REMP LEMOINE Cyril
REMP
TOTAL DIRECT ENERGIE
DS ARNOULD Dominique
41 CALMEJANE Lilian
42 BURGAUDEAU Mathieu
43 QUEMENEUR Perrig
44 SICARD Romain
45 TAARAMAË Rein
46 TULIK Angelo
REMP
REMP
REMP
DELKO MARSEILLE PROVENCE
DS FLICKINGER Andy
51 ARERUYA Joseph
52 ROCHAS Rémy
53 EL FARES Julien
54 DE ROSSI Lucas
55 MORENO BAZAN Xavier
56 FERNANDEZ CRUZ Delio
REMP
REMP
REMP
MANZANA-POSTOBON TEAM
DS VARGAS Oscar DE J
61 REYES Aldemar
62 SAENZ Nicolas
63 OCHOA Diego
64 SIERRA Yecid
65 QUINTERO Carlos
66 SUAZA Bernardo
REMP GARCIA Jhojan
REMP JARAMILLO Daniel
REMP OSORIO Juan Felipe
TEAM ARKEA -SAMSIC
DS HINAULT Sébastien
71 BOUET Maxime
72 FEILLU Brice
73 GESBERT Elie
74 GUERNALEC Thibault
75 LEDANOIS Kevin
76 LEROUX Romain
REMP MAISON Jeremy
REMP RUSSO Clement
REMP RIOU Alain
REMP BONNAMOUR Franck
WANTY-GOBERT CYCLING TEAM
DS DEMARBAIX Sébastien
81 DEGAND Thomas
82 DOUBEY Fabien
83 MEURISSE Xandro
84 MINNAARD Marinus
85 OFFREDO YOANN
86 VALLEE Boris
REMP DE CLERCQ Bart
REMP DE WINTER Ludwig
REMP VAN MELSEN Kévin
VITAL CONCEPT-B&B HOTELS
DS ROUS Didier
91 ROLLAND Pierre
92 BAGOT Yoann
93 COURTEILLE Arnaud
94 GAUTIER Cyril
95 MULLER Patrick
96 PACHER Quentin
REMP CAM Maxime
NATURA4EVER-ROUBAIX-LILLE METROPOLE
DS DERNIES Michel
101 FERASSE Thibault
102 GOUAULT Pierre
103 VAUBOURZEIX Thomas
104 MASSON Christophe
105 IDJOUADIENE Pierre
106 DERNIES Tom
REMP ANTOMARCHI Julien
REMP BARBIER Pierre
REMP VERMEULEN Emiel
SAINT MICHEL-AUBER 93
DS GAUDRY Stéphane
111 BALDO Nicolas
112 LE CUNFF Kevin
113 HUREL Tony
114 VAN NIEKERKE Morne
115 MAURELET Flavien
116 THOMINET Camille
REMP FEILLU Romain
REMP JAKIN Alo
REMP MALDONADO Anthony
DEVELOPMENT TEAM SUNWEB
DS TIMMER Albert
121 GALL Félix
122 HEINSCHKE Léon
123 KATERBERG Ben
124 MAYRHOFER Marius
125 SALMON Martin
126 VERVLOESEM Xandres
REMP NABERMAN Tim
REMP SINSCHEK Nils
REMP MOBACH Jarno
KOMETA CYCLING TEAM
DS HERNANDEZ Jésus
131 LOPEZ Juan Pedro
132 RIES Michel
133 RUBINO Samuele
134 OLDANI Stéfano
135 CANTON Isaac
136 VIEGAS Daniel
REMP SEVILLA Diego Pablo
REMP CAMACHO Juan
REMP GARCIA José Antonio
REMP PUPPIO Antonio
GAZPROM-RUSVELO
DS DEVOTI Michele
141 VLASOV Alexander
142 ARSLANOV Ildar
143 NYCH Artem
144 PORSEV Alexander
145 ROVNY Ivan
146 RYBALKIN Aleksei
REMP KOBERNYAK Evegeny
REMP KULIKOV Vladislav
REMP NEKRASOV Denis
VINO ASTANA MOTORS
DS SHUSHEMOIN Alexandr
151 PRONSKIY Vadim
152 PRONSKIY Daniil
153 FEDOROV Yevgeniy
154 ASTAFYEV Stepan
155 BRUSSENSKIY Gleb
156 LESSECHKO Dmitriy
REMP SHTEIN Logan
REMP KHADYLBEK Kairat
REMP
EQUIPE D’Allemagne ESPOIRS
DS GRABSCH Ralf
161 TSCHERNOSTER Jan
162 FRANZ Marcel
163 GEBNER Jakob
164 HALLER Patrick
165 HOLLMANN Juri
166 ZIMMERMANN Georg
REMP ADAMIETZ Johannes
REMP PETER Jannis
REMP BENZ Pirmin
EQUIPE DE SUISSE
DS ALBASINI Marcello
171 PELLAUD Simon
172 LIENHARD Fabian
173 PAGE Dylan
174 BISSEGGER Stefen
175 IMHOF Claudio
176 BADILATTI Matteo
REMP STÜSSI Colin
REMP BANZER Gordian
REMP SCHNEITER Joab