26 Mai : Tour de l’Ain Cyclo : Avec Alberto Contador !

26 Mai : Tour de l’Ain Cyclo : Avec Alberto Contador !

Excellent moyen de tester sa condition physique, à quelques semaines des grands rendez-vous de l’été, le Tour de l’Ain Cyclo emprunte, le même jour que les professionnels, le parcours de la dernière étape du Tour de l’Ain.

Depuis Culoz où sera donné le départ de la cyclo, les participants effectueront une boucle par les bords du Rhône et Belley avant de rejoindre, pour le final, les 40 derniers kilomètres de l’étape pro et la spectaculaire ascension du redoutable Grand Colombier (1501m), un des cols les plus durs de France.

Parrain de l’épreuve, Alberto Contador sera au départ de cette cyclosportive. Un maillot collector Fondation Contador / Tour de l’Ain est d’ailleurs offert aux 200 premiers inscrits.

 

Dimanche 26 mai 2019

70 km, 1733m D+

Epreuve ouverte à tous

Inscriptions ici

Bouquet final en haut du Grand Colombier

Bouquet final en haut du Grand Colombier

La 31e édition du Tour de l’Ain, présentée ce jeudi soir à Bourg-en-Bresse, se disputera du vendredi 24 au dimanche 26 mai. Le bouquet final s’annonce explosif avec une arrivée au sommet du Grand Colombier gravit depuis Culoz. Le vainqueur succédera à Arthur Vichot (Groupama FDJ).

C’est désormais une habitude. Pour la seconde fois de son histoire après 2018, le Tour de l’Ain ne se disputera plus au cœur du mois d’août mais en mai, du 24 au 26.

La principale information à retenir de l’édition 2019, c’est le retour du Grand Colombier, véritable marqueur de l’épreuve. Le sommet redouté du massif du Jura sera escaladé par Culoz (18,3 km à 6,9% de moyenne avec un passage à 14%) pour une arrivée finale alléchante jugée au sommet. Une première depuis 2011 et la victoire de Thibaut Pinot, 21 ans à l’époque.

Le reste ? Du grand classique avec une première étape dessinée pour les sprinteurs avec une arrivée à Saint-Vulbas où Nacer Bouhanni s’était imposé en 2017. Dès le lendemain, l’épreuve prendra de l’altitude avec l’enchaînement des côtes d’Arbent, de Viry, Giron, du col de Menthières pour un final au col de la Faucille depuis Lélex et Mijoux.

Un terrain sélectif destiné à donner une première tendance pour le général avant le savoureux épilogue le dimanche au sommet du Grand Colombier.

Tour de l’Ain 2018 : un succès pour les diffuseurs TV

Tour de l’Ain 2018 : un succès pour les diffuseurs TV

Pour la première fois en 2018, le Tour de l’Ain – Solimut Mutuelle de France bénéficiait d’une couverture télévisuelle importante via la chaîne Eurosport. Quelques semaines après la fin de l’épreuve, Eurosport a communiqué les audiences réalisées sur le Tour de l’Ain, du 18 au 20 mai 2018.

En France, 920,000 abonnés différents ont été touchés au travers de près de 30 heures d’antenne – incluant les rediffusions – et à l’international 6.3 millions d’abonnés ont été touchés au travers des 4 heures de direct et 2 heures 30 de rediffusions sur les antennes du groupe, Eurosport 1 et Eurosport 2.

Selon le diffuseur, il s’agit d’un beau succès d’audience, amplifié par la programmation en direct et en fin d’après-midi, dans la continuité du Tour d’Italie qu’Eurosport diffuse également à l’international.

De son côté, France3 Auvergne Rhône-Alpes a largement couvert l’événement dans ses journaux régionaux et a diffusé la dernière étape Lélex Monts-Jura > Col de la Faucille en streaming.

Une première en terme de diffusion et de calendrier qui se révèle être un beau succès pour le Tour de l’Ain – Solimut Mutuelle de France en tant qu’événement sportif, mais aussi en terme de visibilité pour le territoire.

Arthur Vichot double la mise pour Groupama-FDJ

Arthur Vichot double la mise pour Groupama-FDJ

133,4 km  étaient au programme des coureurs pour la troisième et dernière étape du Tour de L’Ain – Solimut Mutuelle de France 2018 entre Lélex Monts-Jura et le Col de la Faucille, dimanche 20 mai 2018. Une course qui aurait dû se résumer au Col de la Faucille.

Oui mais voilà, l’orage est venu jouer les invités surprises sur ce final du Tour de l’Ain – Solimut Mutuelle de France. Un orage qui a contraint les organisateurs à décaler le départ de 10 minutes après avoir songé à réduire l’étape suite aux pluies qui avaient rendu la côte de Lajoux impraticable.

Finalement la course a bien eu lieu et c’est Romain Sicard (Direct Energie) qui est le premier à lancer les hostilités. Rejoint par le natif d’Ambérieu-en-Bugey, Pierre-Luc Perichon (Fortuneo Samsic) puis du savoyard Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale), c’est un groupe de dix coureurs qui prend la poudre d’escampette. Parmi eux, le mieux classé au général est Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), qui pointe à un peu plus d’une minute du maillot jaune, Javier Moreno Bazan (Delko Marseille Provence KTM).

La Groupama-FDJ tout en contrôle

Gaudu a mené le train dans le Col de la Faucille.

Derrière, les marseillais gèrent l’écart jusqu’à ce que la Groupama-FDJ d’Arthur Vichot décide d’accélérer l’allure à 48 kilomètres de l’arrivée. L’écart réduit alors inexorablement et la jonction est faite entre les hommes de tête et le peloton à la sortie de Gex (KM121).

Comme prévu, le Col de la Faucille allait alors départager les principaux leaders. Le grimpeur breton David Gaudu (Groupama-FDJ) fit alors l’écrémage par l’arrière. Parmi les principales victimes, le maillot jaune, Javier Moreno Bazan. Si AG2R La Mondiale tentait de tirer son épingle du jeu avec des attaques de Clément Chevrier et Tony Gallopin ou Cofidis avec Nicolas Edet, tout le monde se pliait au rythme imposé par Gaudu.

Groupama-FDJ, tout en contrôle, emmenait dans un fauteuil son leader Arthur Vichot. Nans Peters (AG2R La Mondiale) attaquait à un kilomètre de l’arrivée, bien suivi par Vichot qui n’avait plus qu’à le déposer sur la ligne. Avec le franc-comtois, Groupama-FDJ garde son titre acquis en 2017, avant de tripler la mise l’année prochaine ?

Retrouvez les classements complets de la dernière étape du Tour de l’Ain 2018 en cliquant ici.

Photos : © Sarah Meyssonnier / Tour de l’Ain

Deuxième, Moreno Bazan l’emporte

Deuxième, Moreno Bazan l’emporte

153,4 km attendaient les coureurs sur un terrain plus que vallonnés où les difficultés allaient faire les premiers écarts au classement général, ce samedi 19 mai 2018, entre Saint-Trivier-de-Courtes et Arbent.

Il faut attendre le KM20 pour voir un groupe de coureur se détacher à l’avant : Hugo Houle (Astana), Daniel Teklehaimanot (Cofidis), Jarno Mobach (Development Team Sunweb), Camille Thominet (Saint-Michel-Aubert 93) et Thomas Joly (Roubaix-Lille Métropole). Ces cinq hommes vont compter jusqu’à 3’55 d’avance avant que le peloton ne mettent en marche, et que les GPM répertoriés s’enchaînent. Dans le Col du Vieux-Cerdon, les premiers dégâts se font à l’arrière de la course à l’image du leader Hugo Hofstetter (Cofidis), lâché au KM90.

Dans le Col du Berthiaud (KM104,8), il ne reste plus que Thomas Joly en tête, avec seulement une trentaine de secondes d’avance sur un peloton qui ne compte qu’une trentaine d’unité. Si Groupama-FDJ tente de durcir la course, c’est Lilian Calmejane qui est le premier à lancer les hostilités à moins de 25km de l’arrivée. Dans un flot incessant d’attaques, Direct Energie joue avec ses deux cartes maîtresses, l’albigeois et l’estonien Rein Taaramäe.

Nicolas Edet déclassé

Nicolas Edet pense être victorieux, mais sera finalement déclassé…

Ce dernier va se retrouver dans un trio en tête de la course aux côtés de Nicolas Edet (Cofidis) et Matteo Badilatti (Suisse). Derrière, un contre est emmené par Arthur Vichot (Groupama-FDJ) avec Javier Moreno Bazan (Delko Marseille-Provence KTM), Ricardo Vilela (Manzana Postobon) et Marc Hirschi (Development Team Sunweb). Il reste une dizaine de kilomètres.

Ces groupes ne feront plus qu’un seul à deux kilomètres de la fin, moment où Edet en profite pour partir, vite rejoint par Javier Moreno Bazan. Au sprint, le français se montre le plus rapide et pense tenir sa première victoire sur le Tour de l’Ain, mais c’est bien l’espagnol, deuxième, qui l’emporte après le déclassement du pensionnaire de Cofidis par les commissaires.

Au général, Javier Moreno Bazan revêt la tunique jaune pour 4″ d’avance sur Arthur Vichot. Marc Hirschi est 3e à 9″.

Retrouvez les classements complets après l’étape 2 en cliquant ici.

Photos : © Sarah Meyssonnier / Tour de l’Ain